En période d’incertitude, l’anticipation et l’adaptation sont plus que jamais des leviers de réussite pour les entreprises. Or dans un tel contexte, les responsables informatiques ont un rôle déterminant à jouer : il leur incombe d’identifier les grandes tendances à venir, de hiérarchiser les priorités, mais aussi de cibler les solutions technologiques susceptibles d’aider leur entreprise à relever les challenges futurs. Alors, quels sont les points essentiels que les DSI doivent avoir en tête en 2023, pour anticiper, s’adapter et ainsi assurer la réussite de leur organisation ?

1- Se protéger plus efficacement contre les risques cyber

En 2023, les DSI devront se montrer plus prudents face à l’augmentation des cyberattaques. Car, oui, les organisations sont ciblées par toutes sortes de menaces virtuelles – avec des conséquences bien réelles sur leurs activités, leurs finances et leur réputation. Ainsi, le baromètre du Cesin montre qu’une entreprise sur deux, en France, a subi une attaque cyber en 2022. Cette situation est alimentée par la dépendance au numérique, l’utilisation grandissante d’outils SaaS, et l’augmentation du volume de données.

En tant que DSI, vous devez prendre les devants et renforcer vos infrastructures informatiques, afin de garder un temps d’avance sur la menace cyber.

Il se trouve qu’en 2023, le Cloud computing est voué à devenir incontournable au sein des stratégies de protection des entreprises, notamment en vertu des fonctions de gestion et de sécurisation des données, mais aussi en raison d’une grande flexibilité dans la réplication et dans le stockage – en substance, sur le Cloud, des copies tierces peuvent être réalisées très rapidement sans avoir à déployer des infrastructures matérielles coûteuses. Pour Gartner, il s’agit aussi de mettre en place un véritable « système immunitaire digital » dans l’optique d’améliorer la cyber-résilience des systèmes critiques et de réduire les temps d’indisponibilité IT.

2- Investir dans les nouvelles technologies pour gagner en flexibilité et en résilience

En 2023, l’attention du DSI devra se porter sur les opportunités offertes par les nouvelles technologies dans le but de gagner en résilience et en flexibilité. Indépendamment du niveau de maturité de l’entreprise en matière de digital, il sera important d’investir dans des composantes techno aussi variées que l’IA adaptative, les Superapps, ou encore le Metaverse (même si celui-ci reste sujet à caution au regard des déboires de Meta), tout en prenant soin de rationaliser son budget.

En particulier, le sujet de l’IA adaptative mérite d’être creusé par les DSI. Le buzz récent autour de ChatGPT montre non seulement l’intérêt des organisations de tous secteurs pour l’intelligence artificielle, mais aussi (et surtout) les possibilités marketing, commerciales et opérationnelles portées par ce type de solution. L’IA adaptative va plus loin encore, ce système s’appuyant sur le retour d’information en temps réel pour parfaire son apprentissage et s’adapter (y compris en modifiant son propre code). Ce qui, dans un environnement économique instable, est susceptible de conférer un avantage majeur aux organisations.

3- Prendre le virage du Cloud computing

2023 sera définitivement l’année du Cloud, et les DSI ne doivent surtout pas ignorer cette orientation. Selon une étude de Gartner, d’ici 2025, 51 % du budget IT des entreprises sera concentré sur le Cloud (contre 41 % en 2022), ce qui témoigne d’un véritable « virage vers le Cloud computing ».

Cette accélération est l’une des conséquences de la pandémie et de la réorientation des entreprises vers des dynamiques digitales. Mais elle peut s’expliquer aussi autrement : par la grande adaptabilité des infrastructures Cloud, élastiques, hautement évolutives, flexibles, et centrées sur les services. Sans parler du fait que le Cloud offre un environnement de travail plus sécurisé que les infrastructures on-premise, avec des possibilités infinies de protection – mises à jour de sécurité permanentes fournies par les prestataires de services, solutions de réplication du stockage des données, recours possible à un Cloud privé, etc.

Il faut donc s’attendre à la poursuite de ce mouvement de fond qui verra les entreprises passer massivement au Cloud pour gagner en agilité et pour sécuriser leurs infrastructures. Un virage que les DSI ne doivent surtout pas rater.

4- S’engager dans une approche plus durable

La durabilité change les priorités stratégiques des entrepreneurs, et c’est une tendance (majeure) que les DSI devront prendre en compte en 2023. Ce faisant, les « entreprises ESG » améliorent leur efficacité énergétique et matérielle, développent positivement leur réputation auprès des clients, et améliorent leur image de marque. Mais elles en retirent aussi des avantages économiques : selon Accenture, les sociétés qui ont pris les devants sur les questions ESG s’avèrent plus performantes sur le plan financier que leurs homologues, puisqu’elles génèrent jusqu’à 2,6 fois plus de valeur pour les actionnaires.

Or les DSI doivent se montrer proactifs dans ce domaine, dans la mesure où l’accessibilité des données est la clé pour évaluer les progrès accomplis sur les questions ESG (environnementales, sociales et de gouvernance) et pour favoriser une transformation en profondeur du modèle stratégique et opérationnel. Cependant, l’environnement informatique doit lui-même faire l’objet d’une évaluation consciencieuse afin d’utiliser le moins de ressources possibles, notamment dans le traitement des informations.

Ici, une approche « Cloud first » s’avère pertinente. PwC a montré que 60 % des CEO des plus grandes entreprises américaines utilisent déjà, ou envisagent d’utiliser, un environnement Cloud pour renforcer leurs efforts ESG, notamment dans une démarche d’amélioration du reporting et pour atteindre leurs objectifs de limitation des émissions de CO2.

C’est bien connu : dans le monde de l’entreprise, ceux qui réagissent plus vite s’en sortent toujours mieux que les autres. En 2023, les DSI ont donc tout intérêt à injecter plus de flexibilité dans leurs processus et à anticiper au mieux les bouleversements de demain
– en faisant du Cloud computing leur allié !