L’intelligence artificielle, « l’AI », ne date pas d’aujourd’hui. Les Chatbots ont été l’un des outils technologiques les plus utilisés par les entreprises pour leur CRM ces dernières années, leur permettant de répondre rapidement aux demandes des clients et d’améliorer leur efficacité opérationnelle.

Selon Forester les dépenses en logiciels d’IA devraient presque doubler, passant de 33 milliards de dollars (31 milliards d’euros) en 2021 à 64 milliards de dollars (60 milliards d’euros) en 2025, une accélération bien plus rapide que celle du marché global des logiciels.

Cependant, avec l’avènement des modèles de traitement de langage naturel tels que Chat GPT, ou encore DALL-E-2, autre branche d’OpenAI pour la génération d’image, les entreprises sont confrontées à de nouveaux risques en matière de sécurité des données sensibles.

Dans cet article, nous explorerons les risques d’utilisation de Chat GPT en entreprise en ce qui concerne les données sensibles et comment les entreprises peuvent atténuer ces risques.

Risque de diffusion des données sensibles sur Chat GPT

Chat GPT utilise l’apprentissage automatique pour générer des réponses aux questions posées par les utilisateurs. Cela signifie que les réponses générées sont basées sur les données qui ont été utilisées pour alimenter/entraîner l’algorithme.

SecNumCloud : label de confiance

Le référentiel qui garantit le plus haut niveau de sécurité pour la protection de vos données sensibles.

Si ces données incluent des informations sensibles telles que des informations de carte de crédit ou des données médicales, l’utilisation de Chat GPT peut potentiellement exposer ces informations sensibles à des tiers non autorisés.

De plus, comme Chat GPT peut apprendre et s’adapter en temps réel, il existe un risque que les réponses générées par l’algorithme deviennent de plus en plus imprévisibles et incohérentes avec le temps. La donnée peut ainsi être diffusée puis adaptée et donc modifiée.

Conséquences de l’exposition des données sensibles

L’exposition des données sensibles peut avoir des conséquences graves pour les entreprises, notamment en termes de responsabilité juridique, de réputation de marque et de perte de confiance des clients.

Si les données des clients sont exposées, les entreprises peuvent être tenues responsables de toute utilisation abusive ou frauduleuse de ces données. De plus, les entreprises qui ne protègent pas les données de leurs clients peuvent perdre la confiance des clients et leur réputation peut être gravement ternie.

Comment atténuer les risques liés à l’utilisation de Chat GPT

Les entreprises peuvent prendre plusieurs mesures. Elles doivent s’assurer que les données sensibles ne sont pas utilisées pour entraîner l’algorithme de Chat GPT. En faisant de la pédagogie notamment.

Ensuite, les entreprises peuvent limiter les types de données que Chat GPT est autorisé à traiter et à stocker. Elles peuvent mettre en place des contrôles d’accès et des politiques de sécurité pour s’assurer que seules les personnes autorisées ont accès aux données sensibles.

Enfin, elles peuvent mettre en place des processus de surveillance et de gestion des risques pour s’assurer que tout incident de sécurité est identifié et traité rapidement.

Classification et protection des données sensibles

Protégez et sécurisez vos données sensibles grâce au SecNumCloud

De la même manière que pour tout autre menace, pour se protéger, les entreprises doivent faire un audit pour connaitre leur taux de vulnérabilité.

Les tests de pénétration (ou « pen testing ») sont un moyen efficace de simuler une attaque sur leurs systèmes ou applications, afin d’identifier les failles de sécurité qui pourraient être exploitées par des acteurs malveillants.

Dans le contexte de l’essor de ChatGPT, ces tests sont d’autant plus importants pour garantir la confidentialité, l’intégrité et la disponibilité des systèmes.

Enfin, une autre mesure, que certaines entreprises ont déjà commencé à instaurer, reste l’interdiction pure et simple de Chat GPT au sein de leur organisation. Une méthode que l’on peut qualifier de rigide et qui relève sans doute d’une méconnaissance. Mieux vaut prévenir que guérir ?

En suivant des mesures de sécurité appropriées, les entreprises pourraient pourtant tirer parti de Chat GPT pour améliorer leur efficacité opérationnelle tout en protégeant les données sensibles de leurs clients.

Comme il y a quelques années, les réseaux sociaux étaient interdits dans certaines entreprises, parce qu’il s’agissait encore d’un monde inconnu, les entreprises ont aujourd’hui réussi à dompter et utiliser ces plateformes pour leur image, notoriété et business.

Nous pouvons donc penser que, passée la phase de découverte, les entreprises sauront tirer profit de cet outil. Encore faut-il sécuriser ses données et faire de l’éducation auprès de ses collaborateurs !

Open AI, reste une entreprise comme une autre, qui elle aussi peut subir des attaques, comme Facebook, Google etc. Preuve en est, en mars dernier. L’AI n’exempte pas (encore) des attaques !