Sécurité
Publié le Sep 23, 2014
Dernière mise à jour 23.09.2014

·

Qu’est-ce qu’un certificat d’authentification serveur ? 

Actuellement, les services distants connaissent un développement considérable. Ces services sont hébergés sur des serveurs sécurisés. Par ailleurs, les services et le serveur même doivent inspirer confiance à l’utilisateur. Dans ce contexte, l’utilisation d’un certificat d’authentification serveur est souvent évoqué. Mais qu’est réellement un certificat d’authentification serveur ? À quoi sert-il ? Dans quels cas l’utilise-t-on ?

Les certificats d’authentification serveur sont des certificats qui servent à identifier de façon sûre le serveur (ou les applications) auprès d’autres applications tierces.

En effet comme tous les certificats, le certificat d’authentification serveur est considéré comme la carte d’identité du serveur. Pareillement à la carte d’identité, il doit être émis par une autorité ou un tiers de confiance et est composé d’un ensemble de données servant à identifier le serveur. En principe, son fonctionnement est basé sur le chiffrement d’informations et sur la confiance. De ce fait, un tel certificat doit au moins contenir une clé publique pour que les informations sur le serveur ne soient lisibles que par ceux qui détiennent la clé privée correspondante. En outre, il doit contenir les informations d’identification du serveur comme son nom, sa localisation, etc… Il doit aussi être associé au moins à une signature puisque celle-ci est le garant de la non-altération des informations hébergées sur le serveur.

Par ailleurs, les certificats d’authentification serveur permettent d’établir des sessions sécurisées pour l’échange des données entre serveurs.

Effectivement, l’utilisation des certificats d’authentification serveur permettent de chiffrer les informations qui se trouvent dans le serveur. La méthode de chiffrement la plus en vogue est l’utilisation de la clé asymétrique. Le serveur détenant la clé privée est la seule à pouvoir lire les documents signés par une clé publique ou signer les documents sur le serveur. Ainsi, seuls les serveurs qui détiennent des clés conformes peuvent s’échanger les données entre eux.

Voilà pourquoi ces certificats sont particulièrement recommandés pour authentifier les web services et garantir l’existence de l’organisation à laquelle ils appartiennent.

Il est difficile d’avoir confiance dans un site web surtout quand il est question de payer un service. L’existence effective de l’entité propriétaire d’un site ne peut être garantie que par l’utilisation d’un certificat d’authentification, par exemple le certificat SSL.

Evidemment, un certificat SSL est un fichier de données qui lie une clé cryptographique aux informations sur le serveur. En pratique, l’activation du certificat est identifié par l’apparition d’un cadenas et du protocole « https » (qui utilise le port 443) dans la barre d’adresse des navigateurs, afin d’assurer une connexion sécurisée entre le serveur web et le navigateur. Usuellement, le SSL est surtout utilisé pour sécuriser les données sensibles qui transitent sur le net comme les transactions bancaires, le transfert de données et les informations de connexions, tels que les noms d’utilisateur et les mots de passe. A cause de sa vulgarisation, le SSL est devenu la norme pour sécuriser l’utilisation de sites de réseaux sociaux.

Bref, le certificat d’authentification serveur sert à identifier exactement un serveur afin qu’une session sécurisée soit établie lors des échanges de données et il est aussi le garant de l’existence de l’organisation à laquelle il appartient.

Contributeurs d'articles
Partager sur email
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook

Articles associés

Les trois dernières tendances en matière de réunions de gouvernance

Sécurité, Sécurité

Mai 04, 2022

Cybermenaces : quelles seront les tendances pour 2022 ?

Avr 27, 2022

Par secteur

Santé

Services publics

Énergie

Aérospatiale & Défense

Infrastructures critiques

Services financiers

Par département

Marketing & Ventes

R&D et Ingénierie

Risques et conformité

Services Financiers

Juridique

Ressources Humaines

Sécurité de l’information